realiser un sondage
Réaliser un sondage représente le meilleur moyen d’obtenir facilement les opinions, avis et comportements d’un public cible. Connaissez-vous véritablement vos clients ou la concurrence présente dans votre secteur d’activité ? Les sondages permettent de répondre à ces interrogations. Ces données pourront ensuite être exploitées notamment à l’occasion de prises de décisions importantes. Mais comment réaliser un sondage auprès de professionnels ? Pour accompagner votre démarche, Inkidata vous livre 5 conseils qui faciliteront la création de votre enquête. 

Définir les objectifs du sondage

La première étape pour réaliser un sondage auprès des professionnels consiste à déterminer avec exactitude les objectifs recherchés par l’opération. Il ne s’agit pas de collecter n’importe quel type d’informations, mais d’obtenir des réponses à vos questionnements. Interrogez-vous sur : 

  • quel public professionnel vous désirez exactement interroger ; 
  • la nature des informations que vous souhaitez recueillir.  

Cela vous permettra de préciser vos questions et d’orienter leur pertinence. À savoir que trop de questions dans un sondage peuvent altérer les réponses obtenues. Entre abandon du questionnaire ou encore réponses à la va-vite, chaque interrogation représente un temps supplémentaire consacré par le répondant. Il est donc important de le prendre en considération et de ne pas le surcharger de questionnements inutiles. 

Choisir une méthode de sondage adaptée aux professionnels 

Afin de choisir la méthode la plus adaptée pour réaliser un sondage auprès de professionnels il existe aujourd’hui 2 familles divisées elles-mêmes en une multitude de sous-catégories : 

  • les méthodes probabilistes : l’échantillonnage probabiliste repose sur le principe d’une sélection aléatoire des répondants ; 
  • les méthodes empiriques : la constitution de l’échantillon des répondants doit ici respecter les différentes caractéristiques de la population étudiée. 

Pour réaliser un sondage auprès d’un public de professionnels, orientez votre choix vers une méthode d’échantillonnage non probabiliste. Avec un persona déjà défini, vous pouvez par exemple vous tourner vers la célèbre méthode des Quotas

Et pour aller plus loin : zoom sur les méthodes d’échantillonnage marketing 

Élaborer un questionnaire pertinent

Une fois les objectifs et la méthode déterminés pour réaliser le sondage, élaborer le questionnaire s’avèrera beaucoup plus simple à mettre en place. Attention toutefois à ne pas dénaturer les questions en orientant préalablement les réponses. La neutralité prime dans la formulation du questionnaire. De même, le vocabulaire adopté se veut accessible, avec des phrases claires et faciles à comprendre. 

Pour élaborer un questionnaire en vue de réaliser un sondage vous devez le rendre pertinent, à savoir : 

  • poser des questions neutres ; 
  • utiliser un vocabulaire accessible ; 
  • ordonner vos questions : un sondage bien construit gagnera en efficacité. 

La typologie des questions utilisées pour un sondage 

Dans un sondage, l’énoncé des interrogations est déterminant. En effet, la formulation de la question impactera la précision de la réponse obtenue.

Les questions à choix multiple

Les questions à choix multiple peuvent être intéressantes afin de récolter différentes réponses en un minimum de temps. Elles sont d’ailleurs fréquemment utilisées pour réaliser un sondage. La question permet au participant d’opter pour une ou plusieurs options de réponses en fonction de la liste définie. 

Les réponses obtenues ici sont aussi simples à utiliser qu’à analyser.  

Les questions fermées 

Les questions fermées offrent un choix limité de réponses : oui ou non. Vous pouvez également terminer la sélection par une case « autre » vous permettant ainsi d’obtenir une réponse différente de celles proposées. Si les questions fermées dans un sondage ne vous apportent pas de véritables précisions, elles réduisent le temps de réponse du répondant et limitent sa réflexion. Elles rendent par conséquent le sondage moins contraignant. 

Les questions ouvertes 

Lorsque des questions ouvertes sont posées dans un sondage, un espace commentaire est généralement préétabli afin de pouvoir y répondre plus en détail. La réponse demande plus de réflexion, mais elle est également plus qualitative. La personne élabore dans ce cas une argumentation personnelle sans élément de réponse prédéterminé. C’est, en outre, un excellent moyen de recueillir le vocabulaire et langage utilisé par la population professionnelle cible. Cela peut être très intéressant notamment si vous envisagez de présenter une nouvelle offre. 

Attention, si intégrer une question ouverte dans votre sondage est un choix judicieux, il ne faut pas non plus en abuser afin de conserver l’attention de votre répondant. 

Les questions semi-fermées 

Dans un équilibre entre les questions ouvertes et fermées, on retrouve la question semi-fermée (ou semi-ouverte). Cette dernière pourra vous apporter une meilleure granularité dans une réponse d’enquête. Plus précise qu’une question fermée et en même temps plus facile à analyser qu’une question ouverte, elle permet d’atténuer les désagréments de ces deux types d’interrogations.  

On retrouvera notamment dans cette catégorie les questions à échelle. L’objectif est ici de déterminer comment les répondants placent leur ressenti et expérience sur l’échelle. Les réponses proposées seront réunies comme suit : 

  1. je suis tout à fait d’accord ; 
  2. je suis d’accord ; 
  3. je ne suis pas d’accord, 
  4. je ne suis pas du tout d’accord. 

Mais vous pouvez également mettre en place une question à échelle de « notation » en obtenant dans ce cas une liste classée par ordre de préférence de la personne interrogée. 

Combiner différentes questions dans un sondage 

En somme, vous avez la possibilité de poser uniquement des questions fermées, ouvertes ou de combiner différents types de questions. Cela dépendra de la finalité de votre sondage. Si vous cherchez à récolter des informations au sujet d’une idée déjà connue, privilégiez les questions fermées. En revanche si vous collectez des données pour un nouveau projet, insérer une ou plusieurs questions ouvertes afin de recueillir des opinions plus précises. 

Choisir la bonne administration pour réaliser un sondage

Pour réaliser un sondage auprès de professionnels, l’administration du questionnaire aura autant d’importance que le contenu des questions. Ce choix dépendra de différents facteurs comme la profession à étudier, la taille de l’échantillon, les délais ainsi que le budget dont vous disposez. Vous devez évaluer au préalable l’ensemble de vos besoins tant sur le plan technique qu’humain avant de choisir le mode d’administration le plus adéquat. 

Une fois appréhendé, le sondage pourra alors être diffusé : 

  • en face à face (version papier ou tablettes numériques) ; 
  • en ligne (sur un site internet dédié ou par mail) ; 
  • par téléphone ; 
  • par voie postale. 

Ces différents moyens d’administration sont à prendre en considération et constituent même la base de toute la véracité du sondage. 

 

Vous désirez réaliser un sondage, entreprendre une étude sectorielle ou de marché pour suivre votre secteur d’activité et obtenir des indicateurs clés ? Obtenez toutes vos réponses avec Inkidata. Efficace dans la rédaction, l’administration autant que l’analyse, nous vous garantissons la représentativité de l’échantillon pour obtenir des retours précis, synthétiques et pertinents. 

Et pour aller plus loin : 3 moyens d’administrer un questionnaire efficacement 

À lire aussi : Enquête de satisfaction en BtoB, oui mais avec souplesse et agilité !